Newsletter de décembre 2948

Il est temps pour nous de publier notre newsletter du mois de décembre 2948 !

Les effectifs semblent s’être stabilisés le mois dernier. Nos deux derniers stagiaires ont été promus au grade de novices et font donc désormais partie intégrante de notre entreprise. Le personnel ARMTECH SAFETY se compose donc désormais de 12 agents. Un effectif qui peut paraitre, certes, restreint mais qui est pour nous le gage de relations de travail riches et fructueuses et, par conséquent, de performances qui n’en sont que meilleures.

Fin novembre, nous avons également été approchés par nos partenaires de la Colossus Transport afin de leur fournir une prestation d’escorte. C’est donc avec plaisir et honneur que nous avons pris part à l’opération « Des cailloux, gemme » en fournissant deux escadrilles de chasseurs. Nous avons mis sur pied le volet sécuritaire de cette opération en utilisant nos nouveaux outils et process et notamment la nouvelle version de notre formulaire de prise en charge d’affaire. Si la mission n’a pas été le succès escompté, elle nous a tout de même fait tirer nombre d’enseignements qui nous permettrons à l’avenir de fournir des prestations d’une qualité toujours plus supérieure.

Cette année, la Galactic Aerospace Expo a choisi Lorville et ce serait un euphémisme que de dire que ce fut un succès ! Les différents constructeurs nous ont régalés les yeux avec leurs différentes machines. Nous avons assistés, ébahis, au lancement du Arrow, nouveau chasseur de chez Anvil Aerospace, qui a connu un succès certain dans nos rangs à tel point que cinq exemplaires ont été commandés en interne. Nous avons également pu découvrir la nouvelle version de la série 300 mais aussi admirer la magnifique frégate Idris présentée par Aegis Dynamics ainsi que le nouveau bijou de chez Aopoa : le San’tok.yai !

 

Enfin et surtout, l’entreprise s’est doté d’un bâtiment de classe Endeavor ainsi que d’un Cutlass Red, d’un Vulcan et d’un Vanguard Harbinger pour expérimenter la viabilité de ce genre d’appareil pour nos besoins opérationnels.

Que de bonnes choses !